ABC de la persévérance

Persévérance ou décrochage? Telle est la question. Ces deux termes peuvent sembler simplement antinomiques, comme les deux côtés d’une même médaille. Techniquement, ils le sont. Cependant, au niveau du discours public, ils sont très différents car l’un fait référence au succès et à l’accomplissement de soi, alors que l’autre évoque l’échec et la marginalisation.

Le discours sur la persévérance scolaire est d’ailleurs plus inclusif puisqu’il s’adresse autant aux élèves qui éprouvent les plaisirs du succès qu’à ceux qui combattent les difficultés. Le discours sur la persévérance s’adresse aussi à ceux qui ont décroché, car un éventuel retour sur les bancs d’école marque un désir de persévérer dans son parcours scolaire.

D’un autre côté, le discours sur le décrochage scolaire s’adresse plus spécifiquement à ceux qui ont quitté l’école ou qui sont en proie au décrochage. De plus, puisque l’on qualifie le décrochage scolaire de « problème social », il y a plus de risque que ceux visés par ces messages soient stigmatisés. Tous préfèreront être persévérants que non-décrocheurs.